-Log Line-    

                                                                                                      L’HISTOIRE JE SUIS MAGNOTTA

Eric Clinton Newman est Canadien, né dans la province de l'Ontario.

Diagnostiqué schizophrène durant son adolescence, Eric Clinton Newman grandit au sein d'une famille dysfonctionnelle en Banlieue de Toronto.

 

Devenu jeune homme, il rompt tout contact avec sa famille au début des  années 2000 pour partir vivre sa vie dans la capitale, il se présente alors comme une escorte sexuelle dans des itw pour médias spécialisés et ses principaux revenus proviennent de petites prostitutions dont il fait la promotion sur divers sites Web spécialisés dans la rencontre pour homme gay

Quand Eric Newman débarque dans la capitale c'est un jeune homme au physique rachitique et au look adolescent juvénile qui n'éprouve aucun tabou d'ordre social ou sexuel,  il ne vit que par l’attention et le jugement que les autres portent à son intelligence ou à sa beauté plastique. C'est un être narcissique pur qui attend que le monde tombe à ses genoux. Son idole est James Dean, il pense en être la réincarnation.    

 

Rapidement confronté à un anonymat qui lui est insupportable, Eric Newman s'invente une nouvelle identité, il prend légalement le nom de Luka Rocco Magnotta.

 

Durant plusieurs années Eric Newman se construit en personnage fantasmé sur le Web dont il sait gérer les accès et méthodes comme un geek.  Eric Newman, alias Luka Rocco Magnotta, dit avoir une carrière d’acteur porno homosexuel reconverti dans le mannequinât international. Il devient un "Model Guy" successfull qui voyage à travers le monde, de palaces en palaces, un "BuzzPeople" très suivi sur le net par une bulle communautaire internationale constituée de centaines de milliers de fans.

 

En réalité tout n'est que fantasmes et insatisfactions morbides. Dans la vraie vie Eric Newman enchaîne les échecs professionnels humiliants et accumule les frustrations destructrices dans toutes ses relations, que ce soit  avec ses amis, sa famille ou son entourage, au point qu'il s’isole du monde et sombre dans une dépression violente et schizophrénique quasi suicidaire.

En survivance, son identité fictive prend le dessus au point que la réalité n'a plus aucun sens à ses yeux.

 

Le personnage Luka Rocco Magnotta se filme tuant des chatons, il met les vidéos sur le net pour attirer sur sa personne l’attention des associations internationales de la protection animale tandis qu'il les manipule sur les réseaux sociaux se cachant sous de fausses identités pour les pousser à le repérer, au point que les associations se lanceront officiellement en chasse après le "tueur de chatons".

 

La bête est lâchée et annonce  la suite.

En Mai 2012 apparaît dans le DarkNet une vidéo dans laquelle on peut voir un jeune homme outrager et démembrer un cadavre dans son appartement avec actes de cannibalisme et nécrophilie. La police canadienne annonce un suspect : il se nomme possiblement Luka Rocco Magnotta.

 

...Tandis que des passants trouvent un torse humain dans une valise abandonnée aux éboueurs dans une ruelle, et que des morceaux du corps sont envoyés aux partis politiques par la poste partout dans le Canada.   

 

Le fait divers explose.

 

La planète entière découvre alors qui est le meurtrier «Luka Rocco Magnotta» via toutes les traces fantasmées à la fois fascinantes et terrifiantes qu’il a laissées sur le web durant ses années d’anonymat, de folies déviantes et de dépressions schizophréniques qui précédent le meurtre.


Tandis que Luka, lui, est en fuite en Europe, traqué par toutes les polices du monde.
 

La presse fascinée lui donne un nom : « le dépeceur de Montréal ».

 

                                                                                          -Genre/Méthode-

                                                                                         LE SCENARIO JE SUIS MAGNOTTA

​​         JE SUIS MAGNOTTA est un Biopic basé sur le personnage de Eric Newman alias Luka Rocco Magnotta.

          ​Magnotta est un Thriller du 21ème siècle, une histoire à la fois fascinante, multimédias & terrifiante, c’est précisément la vie de Luka Rocco Magnotta qui est décrite. Le script se base sur la structure réelle de son histoire en mode chronologique, sur une dizaine d'années, du moment où il quitte le domicile familial au Canada jusqu'à son arrestation en Allemagne . 

 

         Il ne s’agit pas d’un scénario pour un film gore ou un film de série B (AVERTISSEMENT : le meurtre est totalement secondaire dans le scénario, en aucun cas il en est le sujet, à aucun moment le scénario ne montre le meurtre s'accomplir ou des actions macabres liées au meurtre).

 

         Le scénario est écrit sous la  forme d’un Thriller Mental & Fantastique, à la mécanique «Hollywoodienne» dont la construction emprunte aux codes classiques en vigueurs. Le projet MAGNOTTA CINEMA se voit dans la lignée des films Le Silence Des Agneaux/Basic Instinct.

         Le script est écrit sous la forme d'une mini-série de 7 épisodes de 55 minutes dans la lignée de la série Américaine " Crime Story: The Assassination of Gianni Versace" (NETFLIX TRAILER

 

-LA VISION SCENARISTIQUE-

Le scénario JE SUIS MAGNOTTA montre le monde tel que Luka Rocco Magnotta le voit, et les articulations scénaristiques sont révélées comme Luka Rocco Magnotta les pense. D’où la direction fantastique que peut prendre parfois le script, cette direction fantastique étant due à la partie "création délirante" parfois volontairement incorporée au scénario et en adéquation ce qu’ont été certains des délires mentaux du personnage dans la vraie vie.   


-LA METHODE-

Le scénario JE SUIS MAGNOTTA est basé sur les minutes du procès, sur le rapport du psychiatre ordonné par la justice canadienne. Le scénario est aussi basé sur le personnage fantasmagorique Magnotta tel que Luka  Rocco Magnotta l’a lui-même construit sur le Net (textes de Magnotta écrits à la 1ère personne traduits de l’anglais, photos bling bling Magnotta, Blogs…). Tous les blogs de Magnotta ayant été tenus par lui avant son arrestation durant les années où il n’était qu’un anonyme.

 

Si l’histoire s’inspire de faits réels, cependant, hormis le nom de Magnotta, certains évènements, personnages et noms de lieux ont été modifiés par respect pour la vie des familles ou des proches liés aux faits.  

 

Le scénario garde le nom des sociétés impliquées quand les faits sont réels.

JE SUIS MAGNOTTA

-Thématique, fond & propos -

 

  

L’histoire de Magnotta montre la réalité d’un monde abject, sans morale et sans but autre que matérialiste, un monde qui créé inexorablement des malades mentaux en délire de reconnaissance, qui deviennent parfois des monstres, des monstres dans la lignée de la personne de Patrick Bateman, le personnage du roman de Bret Easton Ellis « American Psycho ».  Un monde qui est le notre à la fois terrifiant mais aussi rendu rose bonbon par l'esprit publicitaire. Sauf que si les deux personnages sont très similaires en tous points Patrick Bateman/Magnotta (désir d’être reconnu pour la plastique du corps, croyance que toute personne est manipulable et se doit de l’être, désir d’être vu au final comme un être capable de passer les barrières du mal absolu, désir d’être démasqué pour obtenir une reconnaissance officielle), aussi, sauf que, si l’état du monde décrit dans American Psycho est bien réel, au final Patrick Bateman est une fiction.

Magnotta raconte le même monde que Patrick Bateman, mais lui, Magnotta, le personnage, est bien réel.

American Psycho a été écrit en 1991, soit il y a plus de 25 ans. Le roman de Bret Easton Ellis décrivait un monde annonciateur du personnage Magnotta avec 25 années d’avance, le délire consumériste des 25 dernières années et le développement de l'Internet ont fait le reste pour que se matérialise le monstre Magnotta.

Le monde de Magnotta est un monde où toutes les failles et faillites du système se multiplient jusqu'à l'absurde, comme si tout se construisait pour que naisse le monstre Magnotta. Le constat est que la civilisation, et l’homme dans la civilisation, ne peuvent rien contre le cancer de la folie qu’ils engendrent. Plus d’écrans partout, plus de matraquage publicitaire, plus d’émissions où il faut être le plus beau et meilleur que les autres, toujours plus de messages subliminaux qui imposent une perfection illusoire, toujours plus de produits droguant pour tenir le rythme de la compétition, toujours plus de mépris pour ceux qui échouent. C’est notre monde tel qu’il est que nous montre l’histoire de Magnotta et le fait-divers auquel est collé son nom.

Comment expliquer qu’un homme aussi délirant ait pu passer entre les mains de tant de psychiatres sans qu’aucun n’ait tiré la sonnette d’alarme alors même que Magnotta ne cachait rien de ses penchants à la fois suicidaires, délirants et psychopathiques voire meurtriers ?    

     

Comment expliquer que les services de police n’aient rien pressenti alors que Magnotta tant de fois a été confronté à la police et à la justice, s’est même rendu dans des commissariats pour porter plainte contre des menaces mythomaniaques dont il se disait victime alors que lui-même était dans des états délirants au même moment ? Alors même que de nombreuses associations ont alerté au danger quand il mettait en ligne des vidéos où il tue des chatons ?

Bien qu’Internet soit une plateforme de surveillance de plus en plus efficace au service des états pour "surveiller" les populations et leurs idéologies, comment expliquer que Magnotta se soit totalement construit sur Internet avec des textes hautement explicites (apologie du cannibalisme, nécrophilie, inceste, viol) sans que jamais aucune alerte ne l’ait détecté quant à sa folie et à la direction qu’elle prenait  pour en arriver à commettre un meurtre ultra, le filmer, tout en en faisant l’annonce par avance du film à venir  sur le WEB ?

L’histoire de Magnotta montre toutes les failles du système moderne au travers desquelles il passe, que ces failles soient d’ordre psychiatrique, judiciaire ou Policière. Aussi on est proche du personnage d’Alex du film de Kubrick « Orange Mécanique ».  

Le pire, c'est que c'est drôle, tellement c'est décalé d'un réel imaginé.

​​*

​Les médias ne sont pas en reste dans la construction d'esprits malades, quand l’esprit malade leur échappe et devient un monstre, quand alors les médias traitent les monstruosités en StoryTelling pour captiver l'attention. C'est classqiue et le média c'est aussi l’histoire que raconte le scénario JE SUIS MAGNOTTA.

Les médias façonnent l’inconscient collectif en choisissant les sujets qui doivent être traités prioritairement et de quelle façon ils seront traités. Par ailleurs ce sont les médias qui décident, aussi, eux-mêmes, des sujets qui doivent être mis de côté, « dans l'ombre ».  Si la mort sous toutes ses formes est omniprésente dans LA MASSE MEDIA c’est bien  parce le drame attire l’attention fortement, le traitement de la mort sous toutes ses formes peut prendre parfois une importance scénarisée selon que le, ou les morts, ou le meurtrier sont connus, ou que l’acte de tuer est soutenu par une idéologie «exploitable» qui permet de créer « du spectacle ». La mort accidentelle ou le meurtre sans idéologie, d’un inconnu sur un inconnu, n’est qu’un fait divers dont les annonces sont traitées comme des  brèves. Quand le geste de tuer est effectué sans revendication idéologique, d’un inconnu sur un inconnu, le geste d’un fou comme on dit, alors ce geste peut parfois offrir à son auteur une ligne dans un média, une ligne tout au plus, mais ne bousculera pas réellement la masse que représente le « flux Média ». 

 

Magnotta, lui, ne revendique aucune idéologie particulière pour justifier son acte, il veut juste que l’on parle de lui, il en devient fou, il n’appartient donc à aucun groupe identifiable, il  est juste « déviant » à la base. On ne peut le mettre dans aucune case médiatique réellement profitable : ni politique ou géopolitique, ni religieuse, ni économique, ni scientifique, ni écologique, ni économique. Il n’est qu’un psychiatrique en crise de ne pas obtenir ce qu’il veut, face au monde, donc impuissant à faire parler de lui. Sur le plan humain Magnotta n’est qu’une personne profondément isolée, il est recroquevillée sur lui-même, il ne représente rien, ni pour personne ni pour la société. Et au final ni pour lui-même quand il finit par ce dégouter d'être ce qu'il esty. Ce qui est cataclysmique pour la psyché une narcissique pervers. 

Magnotta inconnu qui commet un acte criminel gratuit sur un autre inconnu ne peut donc pas être instrumentalisé pour ou contre aucune cause. A une époque où les médias nous montrent la mort 24h sur 24h, l’acte de Magnotta relève à la base du pur fait divers "anecdotique".

 

Ce qui pour les médias a rendu «intéressant» le crime « anecdotique » de Luka Magnotta, c'est que Luka Magnotta a tourné des images particulièrement macabres liées au meurtre qu’il a commis dans son appartement (nécrophilie, cannibalisme, démembrement), et qu’il a monté les images avec une musique ajoutée en une vidéo de 10 minutes, vidéo qu'il a mise sur Internet,  la musique étant celle d’un groupe mythique très connu des années 80 : New Order (anciennement Joy Division). Au même moment il envoie des membres du cadavre par colis aux chefs des deux principaux partis politiques canadiens. Ce qui rapidement rend la chose peu banale comme façon de tuer.


Immédiatement Internet a joué un rôle déflagrateur dans la révélation de ce fait divers par la seule action de Magnotta lui-même. C’est lui et lui seul qui a allumé la mèche, et les médias de la planète entière ont tourné autour du personnage Magnotta comme une toupie folle. 

Au-delà de l’horreur du crime lui-même, ce qui rend le crime de Luka Rocco Magnotta si particulier, c’est que ce crime a été commis non pas par envie de tuer mais parce qu’il était devenu dans le subconscient d’Eric Newman une étape nécessaire au fil scénaristique qu’il impose à sa propre vie. Il n’a aucune animosité pour sa victime, que ce soit pour ce qu’elle est ou pour ce qu’elle représente. Dans sa réalité schizophrénique Luka Rocco Magnotta/Eric Newman  se voit comme le personnage star d’un Thriller Hollywoodien (Magnotta est réellement fasciné par Sharon Stone dans le film Basic Instinct et par le personnage de Hannibal Lecter du film Le Silence Des Agneaux).      

Quand Magnotta déroule le film de sa vie avec suspense sur le Web, dans le monde réel un meurtre "flamboyant" finit par ne plus être une limite mais une nécessité au genre cinématographique dans lequel il évolue : «Dans un Thriller il y a toujours un meurtre» (dixit Magnotta). 

*

 

Le meurtre révélé provoque un emballement médiatique sur le personnage Magnotta, emballement mondial au-delà de tout contrôle. Le buzz absolu, comme on dit dans le milieu des réseaux sociaux. 

 

L’histoire de Magnotta n’est pas qu’un fait divers, il est aussi et surtout un fait de société international . (qui se déroule physiquement, notamment au Canada, aux USA et en Europe).

Magnotta est inconnu des services de police au moment du meurtre, cependant Magnotta avait déjà laissé durant dix années, sur le net, une grande masse d'infos sur sa vie quand il était totalement inconnu, sous divers noms, sur des dizaines de blogs différents, des infos totalement « fictionisées ». Une vie inventée et sublimée par lui.

Le nom de Luka Rocco Magnotta ainsi révélé par la presse au moment de la découverte du meurtre, le 1er reflex ‘du public’ fût de rechercher des infos sur la personne de Luka Rocco Magnotta via les moteurs de recherche, Google par exemple fut saturé, le mot Magnotta fût le TAG le plus généré en demande par le moteur de recherche dans le monde durant plus d’un mois. 

Le Web incontrôlable révèle un Magnotta de fiction, un Magnotta intime et sublimé par lui-même. Le public fût à la fois effrayé et fasciné par le personnage, par sa façon de s'habiller, par son physique d’ange, par son univers visuel déjanté, par ses photos sidérantes, par sa "folie" humaine, par son parcours désaxé, par sa "philosophie" explosée de la vie, par ses textes personnels hallucinants écrits à la 1ère personne, par ses expériences fantasmagoriques, par sa situation psychiatrique révélée. 

Narcisse est ressuscité. 

 

Par transfert temporel c’est à ce moment que Magnotta se donne en spectacle devant des millions de spectateurs à travers la planète, ce dont il a toujours rêvé,  tandis que dans la réalité il est physiquement en fuite en avion sur autre continent au moment de la découverte du meurtre par les autorités Politiques et Policières du Canada, lui pendant ce temps, Magnotta est littéralement en vadrouille en France, un peu comme Hannibal Lecter part en vadrouille à la fin du Silence Des Agneaux. Tout cela est vrai.

 

Ce ne sont pas les médias qui ont fait Magnotta, c'est Magnotta seul qui a électrifié la masse média, qui l’a soumise à sa volonté, puis qui l’oblige à courir après lui, sans autre forme d'explication que la fascination ravageuse pure et simple qu'il exerce sur le public, via le Net à cet instant T : "Magnotta est en fuite en Europe !"
 

Ici « le personnage» Magnotta est né, et s’impose dans les vitrines médiatiques de la planète brutalement, sans concession, sans négociation. C’est ce dont parle aussi cette histoire, elle montre une explosion médiatique au véritable sens du terme : une explosion incontrôlée, qui pose fascination aux yeux du public et impose une arrestation rapide, l'homme est pris en chasse en urgence par Interpol en Europe durant sa vadrouille, qu'il gère comme une partie de cache cache passant de la France à l'Allemagne via un bus de nuit.  

*

Pour peu que l’on soit un minimum visionnaire, il est une évidence que la trame Thriller Magnotta s’implante pour longtemps dans l’inconscient collectif, tel un monstre occidental à la mesure d’un Frankenstein ou d’un Jack l’Eventreur. En littérature puis au cinéma des personnages effrayants s’inspireront de Magnotta. Des documentaires retraceront son parcours. Son cas sera exploité et étudié sous toutes les coutures créant toutes sortes de fictions tout autour de la réalité.  Magnotta, ce seul mot à lui seul devient un « pitch » (voir Google). 

 

En tapant Luka Rocco Magnotta sur les moteurs de recherche, de liens en liens, on pénètre encore aujourd’hui un monde fascinant, effrayant aussi, certes, et surtout  ineffaçable…

Condamné en 2014, Luka Magnotta purge une peine carcérale de 25 années dans une prison  « Psy » au Canada. Il s’est marié en 2017 avec un jeune homme de son âge, lui-même incarcéré dans la même prison pour meurtre. Il dit avoir tout oublié. Dit avoir des amis, dit être heureux. Dit qu’il se sent bien, dit qu’il ne sent plus méprisé par « les autres ».

C'est tout cela que raconte le scénario JE SUIS MAGNOTTA.


La véritable histoire de Luka Rocco Magnotta.


 

 

EN LIGNE
Scénario "JE SUIS MAGNOTTA" :
   http://labyrintik.wixsite.com/magnotta-scenario
Scénario "SYNDROME " :  http://labyrintik.wixsite.com/syndrome-scenario
Scénario " COSMOS " : http://labyrintik.wixsite.com/cosmos-scenario

Scénario "LE CINEMA C'EST FINI " : http://lecinemacestfini.com/


Tous les synopsis en ligne :  http://labyrintik.com/scenario%20cine/scenario_cine.html

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now